#2019Update : Le bilan

bilan

2019 s’achève, il est l’heure de revenir sur cette année écoulée et en tirer les enseignements pour celle qui vient. C’est parti !

Côté écriture :
L’année a été chargée, bien plus que je ne le pensais. Et quand je vois tout ce qui a été fait, j’avoue que je m’impressionne (toute modestie gardée, évidemment). Cumuler une passion aussi prenante que l’écriture et un travail (très) chronophage est un équilibre compliqué et extrêmement délicat à maintenir.
Mon année a été marquée en grande partie par la rédaction de ma fanfiction Ambre, déjà entamée fin 2018. J’ai beaucoup avancé sur ce projet, motivée notamment par des sessions à quatre mains du tonnerre *cœur cœur* et atteint pratiquement le million de mots (oui, de MOTS) tout confondu. Alors évidemment tout ne sera pas publié, il reste encore un travail monstre à faire sur ce projet et j’ai pris conscience que je ne peux pas m’en sortir sans aide. C’est un texte-fleuve que j’alimenterai toute ma vie sans doute et pour le sortir en 2020, je dois faire des choix. Je vais donc m’atteler à ce gros chantier dès janvier et je ne serai pas seule pour cela. Je n’en dis pas plus pour le moment, cela fera l’objet d’un article spécifique, à l’avenir.

J’ai aussi écrit quatre nouvelles : Sirius, parue dans mon recueil 2040, et les trois qui composent le recueil 1592 : 1592, Introduction, Je te protégerai et La collecte. Une version papier de ce dernier a été envoyé à quelques privilégié·e·s (= les plus rapides à avoir commandé 2040). Pour celleux qui m’ont posé la question, non, ces nouvelles ne seront pas re publiées. J’ai profité de cette occasion d’ailleurs pour corriger mon trio de nouvelles pré-pendant-post-apo Sur le Bitume, Sous la Cendre et Tant que nous sommes vivants (lisibles sur mon profil Wattpad).

Ensuite, je n’en ai pas parlé sur ce site (et pas non plus sur les réseaux, si ma mémoire est bonne), mais j’ai travaillé sur les synopsis de deux romans : Ceux qui restent (terminé) et Memento (nom de code – en cours). Je ne m’étends pas davantage sur ces deux projets, ça viendra en temps et en heure 😉

Enfin, je me suis attelée à l’un des plus gros chantiers de cette année, la réécriture de mon roman Éphémère dans le cadre du NaNoWriMo 2019 (que j’ai réussiiiiiii). Au moment où j’écris ces lignes, les 70K mots ont été atteints et la fin approche. Je souhaitais le terminer pour le 31/12 mais j’ai passé quelques jours sans écrire et ce n’est humainement plus possible. Avec un peu d’optimisme, il le sera sur les premiers jours du mois de janvier. Pour ceux que ça intéresse, mes derniers articles parlent de mon avancée !

Côté publications :
Cette année, Midnight-Tales.net a eu dix ans ! Et pour l’occasion est paru mon recueil 2040.
Seule une poignée d’exemplaires a été mise en vente et les premières commandes ont été agrémentées du recueil bonus 1592. Ce dernier a aussi, apparemment, rencontré pas mal de succès, j’en suis ravie ! Les trois nouvelles qui le composent servent d’introduction à ma fanfiction, mentionnée plus haut. J’espère que ça aura pu vous rendre curieux·ses.

Un petit coucou à Manon, du site ms-mage.com qui a très joliment parlé de 2040 dans son article.

En vrac, j’ai aussi :

  • Relu des manuscrits de copines écrivaines, certains excellents qui ne sont pas publiés pour le moment, mais je travaille les autrices au corps…
  • Changé le thème de mon site et l’ai ré-ouvert après quelques mois de pause.
  • Revu ma Cindy d’amour au salon Scientilivre de Labège, où j’ai aussi eu l’immense plaisir de rencontrer Agnès Marot et de croiser ma copine Anne-Laure. Cœurs sur vous.
  • Eu l’immense chance de voir un exemplaire de 2040 s’installer sur les rayonnages de la Médiathèque de Rion-des-Landes (merci encore Marine ! Cœurs sur toi aussi <3)
  • Rêvé devant les belles boutiques de mes copines : Happiness Time et Terra Nostra.
  • Voyagé deux fois. La première fois au mois de mai où j’ai foulé pour la première fois la terre écossaise, un rêve très très vieux que j’ai enfin pu réaliser et qui m’a définitivement changée. Je réserve tout un article sur le sujet, puisque ça touche au plus près mon écriture. Le second dans ma ville chérie de Londres en septembre dernier.
  • Fait deux tatouages. le premier à Édimbourg (toute une aventure), le second chez moi, fin novembre. Mon moi de quinze ans s’est mise en PLS.
  • Commencé à apprendre le gaélique écossais (oui oui).
  • Eu le bonheur d’avoir quatre illustrations sur mes bouquins : la première étant la couverture d’Ambre réalisée par Anna Dittmann en juillet, les trois autres représentant Ambre pour la première (encore inédite) et des chapitres particuliers d’Éphémère, réalisées par Anne-Sophie Hennicker. Ces deux illustratrices font partie de mes plus belles rencontres de 2019 !

En 2020 :
Pour une fois, je ne vais pas faire de plans sur la comète. Il est déjà très difficile de tenir un planning de base, alors quand l’écriture n’est pas notre activité à temps plein… !
Ce qui est certain, c’est que je vais travailler sur ma fanfiction, dans l’objectif de la publier courant de l’année. Je table surtout pour le dernier trimestre.
Ensuite, l’année sera aussi consacrée à la relecture/correction d’Éphémère, qui a besoin de beaucoup de repos avant que je puisse en sortir ce que je souhaite. Dans tous les cas, je suis heureuse de l’avoir entamé cette année, il m’a permis d’exorciser pas mal de choses qui me touchaient personnellement et je pense l’avoir écrit avec le plus de bienveillance possible. Je rappelle d’ailleurs que des extraits sont régulièrement postés sur mon compte Instagram. Dans tous les cas, soyez rassuré·e·s il y aura au moins une publication dans l’année, d’autant plus que je commence à officialiser un peu tout ça !

J’espère aussi poursuivre l’écriture à quatre mains, en particulier avec ma coupine Rozenn, si on arrive enfin à se caler. Avoir un·e co-auteurice est définitivement ce que je préfère dans l’écriture.

Le dernier (long) extrait d’Éphémère pour cette année :

Une larme s’échappe, trace un sillon de feu sur mes joues froides. Matthew s’approche, l’essuie avec délicatesse du bout des doigts.
— Shana, qu’est-ce qui se passe ?
— Je vais. T’oublier.
Voilà. C’est dit. Je hoquète, renifle un peu. Sans un mot, il sort un mouchoir de sa poche, me le tend. Il n’a pas l’air d’avoir compris.
Il ne réagit pas. Pourquoi il ne réagit pas ?
— Je sais.
Il a parlé à voix basse, comme si lui non plus ne voulait pas l’admettre. Il n’a pas l’air triste. Il n’a jamais l’air triste.
— Ça. Ne te fait pas peur ?
Je serre fort le mouchoir en papier dans ma main, ne le quitte pas des yeux.
— Bien sûr que ça me fait peur, Alouette. Mais ça m’est égal, tu sais pourquoi ?
Je hoche la tête, en signe de négation. Il sourit toujours, quand il pointe un doigt sur ma tempe.
— Parce qu’un jour, tu m’as dit que si tu n’avais pas toute ta tête…
Son doigt descend doucement, s’arrête près de ma poitrine.
— … Tu avais tout ton cœur. Lui, il s’en souviendra pour toi.
Il penche la tête, murmure.
— J’assume complètement le côté niais de cette phrase.
Il a gagné. Encore.
— J’aime bien quand tu es. Niais.
La neige commence à tomber, je sens les flocons s’échouer sur ma peau. Il m’adresse un clin d’œil, tend les bras et lève ma propre capuche pour me protéger du froid.

Je vous souhaite à toutes et tous de passer d’excellentes fêtes de fin d’année !

Comments(2)

    • Rozenn

    • 7 mois ago

    Bravoooooo Madaaaaame pour ce bilan, Mushu est fier ! (par contre, un million de mots bordel, c’est complétement énorme o_O). Je le redis ici mais j’ai trop hâte de voir ce que sera Ceux qui restent, et j’espère vraiment qu’on arrivera enfin à écrire notre truc à deux.
    Des bisous !

      • Sophie Castillo

      • 7 mois ago

      Merchiii ! Mushu est fier que Mushu soit fier 😀 & quand on aime, on ne compte pas ! (tu m’étonnes que je sois en PLS en fin d’année)
      Des bisous Madame <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *