• Aucun article

Ephémère

Roman

Genre : Romance
Époque : XXIème siècle
Lieu : Amérique du Nord
Statut : en cours
Pages : n/a
ISBN : pas encore disponible
Couverture : Provisoire

Résumé (provisoire) : À peine trentenaire, Shana est atteinte d’une forme extrêmement rare de la maladie d’Alzheimer. Placée en foyer médical, sa mémoire s’efface peu à peu, mais la jeune femme se bat pour conserver ses souvenirs.

Matthew est un journaliste qui s’ennuie et rêve d’ailleurs. Quand son rédacteur en chef lui demande de faire un sujet sur un suicide survenu au Foyer des Libellules, structure spécialisée dans les troubles mentaux, le jeune homme rechigne.

Pourtant, il va vite se rendre compte que, sous son apparence tranquille, l’institution cache bien des secrets… Et que certains sont prêts à tout pour les garder.

 


Genèse

La première version d’Éphémère a été terminée il y a presque dix ans. J’ai toujours voulu m’essayer à la romance, sans savoir quel thème aborder, et à l’époque, la maladie d’Alzheimer ne m’était pas encore aussi familière qu’aujourd’hui.
Le personnage de Shana m’est venu tout de suite. Une jeune femme solaire, positive, qui ne se laisse pas abattre, voilà ce dont j’avais besoin après avoir terminé Avant l’Ombre, un autre roman beaucoup plus sombre. D’ailleurs, pendant quelques années, j’ai utilisé le nom de Shana comme pseudonyme sur le net.
Le roman a été réécrit une première fois quelques années plus tard, puis une seconde pour le NaNoWriMo 2016. De pur thriller, en passant par le fantastique, Éphémère s’est au final approché de sa forme presque définitive, la romance (avec encore un soupçon de thriller/fantastique, parce que j’aime tout mélanger).
D’abord écrit sous quatre points de vues (Shana, Matthew, Irène et Lucas), il a été ensuite écrit du seul point de vue de Shana, puis en double narration, avec Shana et Matthew. La version définitive reprend ce double point de vue, auquel s’ajoute quelques extraits du journal de la jeune femme.
Il sera réécrit cette année, en 2018, en hommage aux personnes qui, comme le dit Shana, « ont laissé les oiseaux s’envoler ».


Infos en vrac

– Le couple Shana/ Matthew est très présent dans mon esprit. Pour moi, ils ont le visage de Elisha Cuthbert (Shana) et Emile Hirsch (Matthew), dont j’ai trouvé l’alchimie parfaite dans le film The Girl Next Door (aux qualités très discutables). Je crois me rappeler, d’ailleurs, qu’il s’appelle déjà Matthew dans ce film. La boucle est bouclée.
– Matthew apparaît dans Sous la Cendre, plusieurs années après les évènements d’Éphémère. À l’inverse, on croise un personnage de Sous la Cendre dans ÉphémèreQui ? Suspense !
– Le Foyer des Libellules est une pure invention, mais son nom n’a pas été choisi au hasard. La libellule est associée à la lumière, mais aussi à la magie et à l’illusion. Elle forme un duo complémentaire avec la luciole qui, dans certaines croyances (notamment celtiques), représente l’âme et l’esprit d’un individu.


Extrait

« L’aimer, c’est se tenir au bord du vide. Tourner jusqu’à en perdre l’équilibre, vaciller, basculer.
Tomber, chaque jour, un peu plus amoureux. »