2040 — Et après ?

71339544_1330884747073875_4067683695484469248_o

Le mois d’octobre se termine et avec lui, on est entré·e·s dans ma saison préférée, l’automne !
Quoi de mieux que le vent, la pluie et le froid pour s’enfermer dans sa maison douillette et écrire ? Allez, on prend un chocolat chaud, un petit sablé maison et hop, on papote !

2040 : Premier bilan
Ma dernière parution, 2040, est sortie le 1er septembre dernier en précommandes et encore une fois, les lecteurs ont été au rendez-vous ! Au taquet, même, autant dire que les ventes ont (largement) dépassé mes espérances. J’ai pu constater que certain·e·s lecteurices étaient nouveaux sur mon site alors bienvenue, asseyez-vous, vous verrez, on est bien !

Que vont devenir les exemplaires restants ? Eh bien l’un d’eux a d’ores et déjà trouvé sa place sur les rayonnages de la Médiathèque de Rion-des-Landes (40), grâce à une amie de longue date, que je remercie encore infiniment (allez, on fait tous un big up !). Deux exemplaires ont été distribués pendant le salon Scientilivre de Labège (bisous à vous, si vous passez par là !), un autre a été offert en remerciements de conseils passés (bisou aussi!) et je garde les derniers.

Lâcher des livres (et du lest)
Vous avez peut-être suivi l’épopée sur les réseaux sociaux, j’ai déposé deux exemplaires de Sur le Bitume en septembre, lors de mon voyage en Angleterre. Le premier au Musée d’Histoire Naturelle, le second dans l’avion. J’ai tant adoré cette expérience que j’ai envie de la réitérer régulièrement, avec mes autres ouvrages. 2040 n’y échappera pas, et je peux déjà dire qu’un exemplaire se retrouvera dans les rues de Paris au mois de novembre.
Au final, mon rapport à l’écriture évolue. Je reste intimement liée à mes textes, ils sont une part de moi au point que je les ai gravés dans ma peau en mai dernier. Rien n’est immuable, les envies d’hier ne sont pas celles de demain et si j’ai pu freiner des quatre fers il y a quelques années, quand on m’a contactée pour proposer mon manuscrit Abysses, cette fois j’ai envie de concrétiser cette envie. Ce petit espoir secret de sauter à pieds joints, de façon officielle, dans le monde de l’écriture.

J’ai donc entamé des démarches en ce sens, ce qui m’a valu quelques aventures épiques au passage… Coucou particulier à ma copine Mélanie, qui est toujours une oreille attentive à mes « tu sais pas quoiiiiii ? ».
Alors évidemment, je reste consciente du chemin à accomplir, du travail à fournir et de mes faiblesses sur certains points (coucou la comm’). Mon but n’est pas de vivre de l’écriture : il faudrait publier beaucoup, avoir un rendement de folie… ce dont je ne suis pas capable. #TeamPrendreSonTemps
Je pars donc plutôt dans l’optique de lui consacrer toute la place qu’elle mérite à mes yeux. Ce sera difficile quand même, et si ça se trouve, je vais totalement me planter. Mais ce n’est pas grave, on ne vit qu’une fois. Et comme le dit très justement Marion Séclin dans ce podcast qui m’a mis une sacrée baffe, « on ne meurt pas d’humiliation ».

Et ensuite ?
Plusieurs jolies choses arrivent dans les prochains mois :

NaNoWriMo 2019
Cela fait un petit moment que je ne peux plus faire le NaNo. La faute à une vie professionnelle très remplie à côté, qui me prend beaucoup de temps et d’espace mental. Pourtant, cette année, je sens que j’ai besoin de ce défi pour me remettre le pied à l’étrier. Vous pouvez retrouver mes projets par ici !

À peine trentenaire, Shana est atteinte d’une forme extrêmement rare de la maladie d’Alzheimer. Placée au sein du Foyer des Libellules, une structure dédiée aux troubles mentaux, la jeune femme se bat pour conserver ses souvenirs.

Matthew est un journaliste qui s’ennuie et rêve d’ailleurs. Quand son rédacteur en chef lui demande d’écrire un article sur un suicide survenu au Foyer des Libellules, le jeune homme y voit l’occasion de sortir de sa morne routine.
Il va vite se rendre compte que, sous son apparence tranquille, l’institution cache bien des secrets… Et que certains sont prêts à tout pour les garder.

Ce roman, un peu comme Abysses, est mon marronnier de l’hiver. Écrit initialement il y a plus de dix ans, il a fallu lui laisser tout un temps de maturation et de réflexion. Mon vécu personnel de ces derniers mois a pu l’alimenter de façon régulière, j’ai envie de le sortir des cartons, maintenant. Il sera donc mon projet 2019, avec comme objectif une publication courant 2020 ou 2021, en fonction de ma prise de recul. J’ai de grandes ambitions pour ce texte, on ne va pas se le cacher. Déjà pour son format long, mais ensuite parce que c’est une romance, un défi pour moi, puisque je n’en ai jamais écrites. Avec un brin de fantastique toutefois, n’exagérons rien. Ceux qui ont lu Sous la Cendre retrouveront mon petit Matthew avec trente ans de moins, et un caractère bien plus doux. Vous ferez aussi la connaissance de Shana, l’un des personnages les plus positifs et solaires de ma production. J’ai hâte de partager ce texte, mais je prends mon temps. En attendant, je publie régulièrement des citations issues de la dernière version sur mon compte Instagram, pour ceux que ça intéresse.

Prochaine publication ?
Une fois Éphémère terminé, je vais pouvoir me consacrer à 100% à ma fanfiction Highlander, Ambre, qui sera publiée sous forme d’épisodes l’année prochaine. En tout cas, c’est prévu comme tel à l’heure actuelle. Et comme je suis d’humeur généreuse, voici la couverture de ladite fanfiction réalisée par la fantastique Anna Dittmann. La vie est bien faite, on peut donc cliquer sur l’image pour l’agrandir !

Résumé : Ambre cache un secret que personne ne peut soupçonner : elle est immortelle.
Née au XVIème siècle en Écosse, contrainte au mariage, elle a fui son pays natal en se jurant de ne jamais y revenir. Quatre-cent ans plus tard, elle est désormais installée sous une fausse identité à Los Angeles, où elle mène une vie paisible et rangée. Mais alors qu’elle pensait le passé loin derrière elle, celui-ci resurgit. Les démons d’hier réclament vengeance et pour les affronter, Ambre devra replonger dans les heures les plus sombres de sa longue existence.

Ambre ne sera pas publiée sous format papier pour une raison de droits évidente, mais elle sera disponible sur Wattpad en intégralité et probablement sur ce site une fois la publication terminée. Encore une fois, tout ceci peut encore être amené à changer !

D’autres projets ?
Que dire, ça fourmille ! Parmi tous les romans qui dorment dans mon disque dur, j’ai envie de travailler sur deux d’entre eux : Abysses et Ceux qui restent.
Le premier est un roman de science-fiction cyberpunk que j’ai adoré écrire pendant le NaNoWriMo 2015. Il raconte le périple de Hope Newton, jeune femme désabusée et accro à La Belle de Nuit, un psychotrope à la mode, qui tente de comprendre ce qu’est ce « projet Abysses » auquel elle semble participer sans le savoir. Il a besoin d’un très gros dépoussiérage et de pas mal de corrections/ajouts, mais il est déjà bien avancé.
Le second est un roman fantastique à tendance horrifique, que j’adorerais publier en période d’Halloween. On y suit des jumeaux, Noah et Ava Seydi (si le nom est familier, ce n’est pas par hasard ;)) bloqués dans un aéroport de la Nouvelle-Orléans en… 2040. Celui-ci est encore à l’état de notes dans un de mes nombreux carnets, il se pourrait que ce soit mon NaNoWriMo de l’année prochaine.

Et c’est déjà pas mal. Je réfléchis à publier régulièrement mon avancée sur Éphémère dans les prochaines semaines, probablement sur ce site. Stay tuned !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *